Signature d’une convention entre les recteurs de Séoul et de Paris…

Monsieur François Weil, recteur de l’académie de Paris, et M. Cho Hee-yeon, recteur de l’académie de Séoul ont signé le 28 avril à Séoul une « convention de partenariat » avec la Métropole de Séoul, en présence de M. Jérôme Pasquier, Ambassadeur de France en Corée, et de chefs d’établissements de Séoul et de Paris.

JPEG - 87.1 ko
M. François Weil, recteur de l’académie de Paris et M. Cho Hee-yeon, recteur de l’académie de Séoul

Il s’agit de la 8ème convention (Londres, Berlin, Rome, Mexico, Chicago, Toronto, Pékin) que l’académie de Paris signe avec un partenaire académique étranger, et la deuxième seulement avec un pays d’Asie.

JPEG - 81.6 ko
Signature d’une convention entre les recteurs de Séoul et de Paris…

Les académies de Séoul et de Paris partagent de nombreuses vues communes quant aux objectifs de leurs politiques éducatives :

- un enseignement fondé sur de solides connaissances académiques, mais où l’élève doit devenir le propre acteur de la construction de son savoir, le développement de toutes les formes d’enseignements « d’ouverture » (culturel, linguistique, artistique, musical), une volonté de réduction des inégalités spatiales et sociales entre les établissements, l’ambition de favoriser l’enseignement professionnel par des formations valorisantes et diplômantes et la volonté de mettre en place une éducation fondée sur les valeurs de la citoyenneté etc…

Cette convention de partenariat doit permettre de favoriser les échanges numériques et les mobilités des élèves, de favoriser les mobilités et les actions de formation entre les enseignants, de favoriser l’accueil de délégations pour des missions d’échanges dans le domaine de l’éducation, et de favoriser l’enseignement de la langue du partenaire.

Ainsi l’académie de Paris a décidé d’ouvrir l’enseignement du coréen comme deuxième langue vivante dans le collège Gustave Flaubert, dont la Principale, Mme Bidar, a signé le texte.

JPEG - 86 ko
Mme Bidar, la Principale du collège Gustave Flaubert signe le texte.

Cette convention va donc permettre des échanges nombreux et variés et d’accroître les relations culturelles et artistiques au moment où se prépare l’année croisée France Corée qui sera ouverte en septembre prochain.

Dernière modification : 14/01/2016

Haut de page