Relations franco-coréennes

Un partenariat global entre la France et la République de Corée

Un « partenariat global pour le XXIème siècle » entre la France et la Corée du Sud a été lancé en 2004, qui englobe l’ensemble de la relation bilatérale dans ses composantes politique, économique, scientifique et culturelle. Depuis 2008, la France et la République de Corée ne cessent de densifier leur coopération dans le cadre du G20, avec notamment un accroissement important des visites politiques de haut niveau.

Sur la scène internationale, la République de Corée connaît année après année un renforcement spectaculaire de son rôle, qui est devenu global. L’intensité des relations entre la France et la Corée du Sud se traduit par un dialogue étroit sur tous les sujets liés au G20 et sur les grandes questions internationales : gouvernance mondiale, lutte contre le changement climatique, aide et coopération pour le développement. Le dialogue politique, confiant et fondé sur des valeurs partagées, inclut les questions de sécurité, dont la non-prolifération des armes nucléaires et la sécurité régionale. La question nucléaire nord-coréenne fait l’objet d’une concertation étroite. La France, en tant que membre permanent du Conseil de sécurité des Nations Unies, porte une responsabilité particulière dans le domaine de la paix et de la sécurité internationale.

Le niveau et les perspectives d’échanges et de coopération entre la France et la République de Corée sont d’autant plus importants que nos deux pays comptent parmi les quinze premières puissances économiques mondiales. Nos entreprises entretiennent des relations fructueuses, illustrées par des partenariats technologiques forts et structurants (contrat du train à grande vitesse KTX, développement de l’hélicoptère militaire KUH, développement et production automobile, d’équipements de défense, gestion de lignes de métro, coopération en matière d’énergie et des technologies de l’information et de la communication etc.). L’entrée en vigueur à l’été 2011 de l’accord de libre–échange entre l’Union européenne et la Corée a permis de renforcer davantage les échanges.

Notre partenariat comprend aussi l’approfondissement de la coopération culturelle, scientifique et technique, fondée sur le respect des diversités culturelles. Il s’appuie sur les échanges universitaires, scientifiques et de recherche, avec bien entendu une composante d’échanges culturels, artistiques et audiovisuels. La perspective de l’ « Année France-Corée » qui débutera en septembre 2015 et s’étalera tout au long de l’année 2016 se prête particulièrement à la mise en œuvre de coopérations ambitieuses.

Dernière modification : 03/09/2014

Haut de page