Permis de conduire

Conditions d’utilisation des permis de conduire français et international en Corée du Sud

Ressortissants français de passage

Les ressortissants français de passage en Corée du Sud ou y séjournant pour une courte durée peuvent conduire et louer une voiture en présentant un permis international en cours de validité. Celui-ci doit être obtenu en France, avant le départ, auprès des préfectures.

NB  : Les permis internationaux sont uniquement valables dans le cadre d’un séjour en Corée inférieur à un an. Pour tout séjour supérieur à une année, il est nécessaire d’échanger son permis de conduire français contre un permis coréen pendant les six premiers mois du séjour en Corée.
Ressortissants français résidant en Corée du Sud pour plus d’un an

Les ressortissants français résidant pour plus d’un an et souhaitant conduire en Corée du Sud doivent procéder à l’échange de leur permis de conduire français contre un permis coréen.

Une traduction à vue du permis français, certifiée conforme par l’ambassade de France, est alors nécessaire ainsi que la production d’un certificat médical.

Pour plus d’informations, merci de contacter par courriel la section consulaire.

RAPPEL  : Les services consulaires ne peuvent délivrer de permis de conduire international, ni établir un duplicata du permis de conduire français en cas de perte ou de vol.
ATTENTION : les contrôles d’alcoolémie inopinés sont fréquents en Corée du Sud. En cas d’alcoolémie dans une fourchette de 0,05 à 0,1% : suspension du permis pendant 100 jours et amende élevée. Au-delà de 0,1%, retrait définitif du permis. Il existe en Corée un service de conducteurs ("daeriwoonjeon"), qu’on peut appeler pour se faire reconduire chez soi avec son propre véhicule, pour un coût modéré.


Vous êtes invités à consulter :

- le site Internet de l’Agence coréenne des permis de conduire ;

- le site Internet du Seoul Global Center

- le site Internet de l’Autorité coréenne de sécurité routière, Koroad

En vue d’un retour en France

1. Permis français échangés en Corée du Sud

Les ressortissants français ayant procédé à leur arrivée à un échange de leur permis français contre un permis coréen au sein d’un commissariat de police doivent retourner à ce même commissariat de police afin d’entreprendre l’échange inverse. Cette démarche nécessite un justificatif de retour en France, comme par exemple un billet d’avion.

ATTENTION : Certains organismes coréens comme le Seoul Global Center ne sont pas en mesure de conserver plus de trois ans les permis de conduire échangés. Il est recommandé d’interroger sur ce point les autorités auprès desquelles vous effectuez l’échange, en vue, le cas échéant, d’un retrait anticipé de votre permis français.
2. Permis coréens obtenus en Corée du Sud

Il est possible pour les ressortissants français rentrant vivre en France après un minimum de 6 mois de résidence en Corée du Sud de procéder, à leur retour en France, à l’échange de leur permis coréen contre un permis français auprès de leur préfecture de résidence.
Pour plus de détails sur la procédure, merci de consulter la rubrique « Échanger un permis de conduire non européen » sur le site Service Public : https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F1460
Dans le cadre de cette démarche, l’ambassade de France en Corée du Sud est autorisée à délivrer une traduction certifiée conforme en français de votre permis coréen. Pour obtenir une traduction certifiée conforme par l’ambassade de France de votre permis de conduire, merci de vous assurer que vous êtes bien munis de :
-  Votre permis de conduire coréen à traduire ;
-  Votre passeport ;
-  Votre attestation des droits à conduire en coréen si demandée par votre préfecture (Certificate of Driver’s License ou en coréen 운전경력증명서) ;
-  Les droits de chancellerie applicables, réglables en espèces uniquement.

ATTENTION :
- L’attestation des droits à conduire est à retirer dans un commissariat, en Corée du Sud. Ce document strictement nominatif ne pourra pas vous être transmis par la suite par la section consulaire de l’Ambassade de France. Il se présente sous la forme d’un document A4 en orientation paysage.

- Il est recommandé de se renseigner directement auprès de sa future préfecture de résidence en France en amont. Les documents exigés varient selon les préfectures, ainsi certaines préfectures demandent par exemple un certificat de résidence émis par l’Ambassade de France en Corée du Sud. Par ailleurs, toutes les préfectures n’acceptent pas la version anglaise de l’attestation des droits à conduire.

Achat et importation d’un véhicule

L’importation d’un véhicule de marque étrangère, française par exemple, n’est pas recommandée : les frais de transport sont élevés et vous pourriez rencontrer des difficultés pour trouver les pièces détachées sur place.

L’achat de véhicules coréens neufs ou usagés est aisé.

Alternatives au véhicule personnel

Les déplacements en ville, notamment à Séoul intra-muros et dans l’agglomération environnante, sont rendus difficiles par une circulation très dense et un réseau routier souvent embouteillé.

Le "Grand Séoul" dispose d’un réseau de métro sillonnant l’ensemble de l’agglomération toute la ville ainsi qu’une partie de la banlieue. Toutes les stations disposent d’informations et de panneaux en anglais.
Séoul dispose d’un réseau de bus tout aussi dense : néanmoins, les plans de ligne et le nom des destinations sont uniquement en coréen.

Enfin, les taxis sont pratiques, nombreux et bon marché.

Pour toute information complémentaire, merci d’adresser un courriel aux services consulaires.

Dernière modification : 04/07/2016

Haut de page