Nouvelles mesures pour le tourisme (10 novembre 2016)

Les priorités du nouveau plan pour le tourisme de 42.7 millions d’euros annoncé par le premier Ministre lors du dernier Comité interministériel du tourisme du 7 novembre 2016.

Le tourisme représente un apport économique considérable : il représente 7,5% de la richesse nationale, génère près de deux millions d’emplois, et contribue positivement à la balance commerciale de la France.

Face à la concurrence des autres pays et à l’augmentation du flux touristique mondial (le nombre de touristes internationaux annuels doublera d’ici à 2030, passant de 980 millions à 1.8 milliards), le ministère des Affaires étrangères et du Développement international (MAEDI) s’emploie à renforcer l’attractivité et le rayonnement de la France. Il a ainsi lancé une politique touristique ambitieuse avec comme objectif de faire du réseau diplomatique français un avant-poste de la promotion de la destination France et des entreprises du secteur touristique.

Ces efforts ont permis à la France de se maintenir à la première place des destinations touristiques en 2015 avec près de 85 millions de visiteurs en France métropolitaine, et ce malgré les attentats de janvier. Toutefois, les épreuves traversées par notre pays en novembre 2015 et juillet 2016 ont fragilisé le secteur touristique. Ainsi, le gouvernement s’est mobilisé et le premier Ministre a annoncé, lors du dernier Comité interministériel du tourisme (7 novembre 2016), un nouveau plan pour le tourisme de 42.7 millions d’euros, avec 4 priorités :

1 - Garantir la sécurité des touristes sur tout le territoire français – 15.5M€

- Abondement du Fonds Interministériel de Prévention de la délinquance (FIPD) pour renforcer la sécurité des lieux touristiques principalement en équipements de vidéo protection - 10 M€ ;
- Abondement du Fonds d’urgence au spectacle vivant – 4 M€ ;
- Renforcement de la sécurisation dans les transports et fluidification du parcours du touriste dans les aéroports parisiens avec l’installation de 87 nouvelles bornes de contrôle automatisé aux frontières (PARAFE II) ;
- Création d’une structure de coordination sécurité tourisme dans chaque département.

2 - Renforcer l’image de la France auprès des touristes français et des clientèles internationales – 10.5M€ ;

- Moyens supplémentaires alloués à Atout France pour mener des actions ciblées avec les collectivités et les acteurs privés auprès des marchés internationaux en renforçant les actions de communication sur internet et les réseaux sociaux pour l’améliorer l’e-réputation de la « destination France » ;
- Dispositif de communication déployé par le Service d’Information du Gouvernement (SIG) pour mener des actions sur les réseaux sociaux à destination des touristes français.

3 - Soutenir les professionnels et les salariés du secteur touristique – plus de 11M€ ;

- Bonification des prêts pour soutenir la modernisation des professionnels du secteur hôtellerie-café-restaurant (HCR) – 1,75 M€ ;
- Faciliter le recours à l’activité partielle (les autorisations sont d’ores et déjà passées de 12 à 18,5 M€ soit une augmentation de 30%) ;
- Cofinancement d’actions de développement des compétences – 3,3M€ ;
- Mesures de simplification pour les acteurs du commerce : maintien du seuil de 15 k€ pour le paiement en liquide des articles de luxe pour les non-résidents et lancement d’une étude sur l’assouplissement des règles de détaxe pour les touristes internationaux.

4 - Poursuivre les efforts en faveur des départs en vacances pour tous en aidant notamment 100 000 retraités modestes – 5.7M€.

- Dispositif d’aide au départ en vacances pour les retraités modestes par l’abondement de l’Association nationale des chèques vacances

JPEG

Dernière modification : 18/11/2016

Haut de page