Le lycée Camille-Claudel se met à l’heure coréenne…

Lundi 26 janvier 2015, un partenariat a été signé entre le Lycée Camille-Claudel de Blois et le lycée international de Busan, deuxième ville de Corée du Sud.

JPEG - 77.5 ko
Mme Park In-sun (à gauche) a signé en même temps que Mme Martine Roux.

Ils se prénomment Jeong Min, Yi Gyoung, Hye Bin, Hanna, Young-dong et Seong-gon. Quatre filles et deux garçons. Ils ont 16 ans et viennent de Busan, la grande ville portuaire du sud-est (3,6 millions d’habitants) de Corée du Sud. Accompagnés par Mme Park In-sun, proviseur, et Mme Im Seol-wha, professeur d’anglais, ils sont arrivés à Blois, ont été hébergés dans des familles d’élèves de seconde, et passeront quelques jours à Blois, quelques jours à Paris avant de rentrer en Asie.

Un voyage en Corée du Sud prévu en 2016

Un séjour scolaire loin d’être anodin pour le lycée général et technologique Camille-Claudel. Un partenariat entre l’établissement blésois et le lycée international de Busan a été signé. Il prévoit que des élèves coréens viennent deux semaines, chaque été. Des adolescents français pourraient également se rendre là-bas. Un voyage est imaginé pour l’automne 2016, année d’un rapprochement programmé entre la France et la Corée du Sud.

Le partenariat entre le lycée Camille-Claudel et le lycée international de Busan n’est pas le premier du genre à Blois. Depuis 2009, le lycée général et technologique Augustin-Thierry reçoit régulièrement des élèves du lycée des langues de Suwon, septième ville (1,2 million) de Corée du Sud. Des liens initiés par l’association France Asie cultures, fondée en 2007.

Dernière modification : 30/01/2015

Haut de page