Lancement de l’agence "Business France"

M.Laurent Fabius, ministre des affaires étrangères et du développement international a participé, avec MM.Emmanuel Macron, ministre de l’économie, de l’industrie et du numérique, Mathias Fekl, secrétaire d’Etat au commerce extérieur, au tourisme et aux Français de l’étranger, et Mme Sylvia Pinel, ministre du logement, de l’égalité des territoires et de la ruralité, au lancement de "BusinessFrance".

La mission de BusinessFrance est de favoriser le développement international des entreprises implantées en France, de promouvoir les exportations françaises et de développer l’attractivité du territoire national. BusinessFrance prendra ainsi toute sa part dans les efforts pour générer plus d’échanges et d’investissements durables, au service de la relance de l’économie française, du développement économique des territoires et de la création d’emplois.

En outre, BusinessFrance gère et développe le VIE (Volontariat International en Entreprise).
BusinessFrance est issue de la fusion d’UBIFRANCE et de l’AFII (Agence française pour les investissements internationaux). BusinessFrance dispose de 1 500 collaborateurs situés en France et dans 70 pays. Elle s’appuie sur un réseau de partenaires publics et privés.

Pour plus d’informations : www.businessfrance.fr

Création de l’agence "Expertise France" : la nouvelle agence d’expertise technique internationale française

JPEG

En même temps que la création de BusinessFrance, Laurent Fabius, ministre des affaires étrangères et du développement international, Michel Sapin, ministre des finances et des comptes publics et Emmanuel Macron, ministre de l’économie, de l’industrie et du numérique, ont annoncé et salué la création d’« Expertise France » au 1er janvier 2015.

La nouvelle agence française d’expertise technique internationale est issue de la fusion de six opérateurs publics de coopération technique internationale. Les opérateurs fusionnés sont : FEI, ADETEF, GIP Esther, GIP Inter, GIP SPSI, ADECR.
Expertise France illustre le mouvement de simplification, de rationalisation et de gains d’efficacité engagé dans de multiples domaines. Elle sera désormais l’opérateur pivot de la France dans ce secteur stratégique.

Le conseil d’administration de cette nouvelle agence sera présidé par Jean-Christophe Donnellier, haut fonctionnaire des ministères économiques et financiers ayant occupé de nombreuses fonctions à dimension internationale en France et à l’étranger, nommé le 17 juillet dernier délégué interministériel à la coopération technique internationale et chargé notamment de piloter le travail de préfiguration d’Expertise France.

Les ministres ont choisi de nommer directeur général de cette nouvelle agence, Sébastien Mosneron Dupin, qui était jusqu’à présent conseiller pour les affaires économiques internationales, le commerce extérieur et le développement au cabinet de Laurent Fabius. Son parcours professionnel et ses compétences lui permettront de mener à bien cette mission qui vise à renforcer les instruments de coopération de la France au service du développement et de son influence économique.

Les ministres soulignent que la France disposera avec Expertise France d’un opérateur de référence, en mesure d’apporter une plus grande réactivité, une plus grande efficacité et une plus grande crédibilité à l’international. Expertise France permettra notamment d’offrir aux administrations et entités publiques des pays émergents et en développement une capacité accrue de réponse à leurs besoins. Elle constituera un interlocuteur de référence pour valoriser l’expertise française et mettre en œuvre une réelle complémentarité entre secteurs public et privé."

A propos de « Expertise France », le ministre Laurent Fabius déclarait le 20 janvier 2015

« Vous avez vu qu’en matière de soutien à l’export et de promotion de notre attractivité, désormais l’opérateur est Business France ; en matière de tourisme, l’opérateur est Atout France ; en matière d’accueil des étudiants étrangers, l’opérateur est Campus France. En matière d’expertise, il y a un opérateur de l’État : Expertise France.

Vous avez comme atout l’engagement total du gouvernement et des responsables, M. Donnellier et M. Mosneron-Dupin, qui ont fait leurs preuves, et votre compétence.

Cela ne veut pas dire que les opérateurs dont vous êtes issus n’avaient pas obtenu de résultats. Ces résultats étaient significatifs et cela permet d’avoir déjà un carnet de commande pour bien travailler. C’est déjà plus de 120 millions de chiffres d’affaires, 50 000 jours d’expertise technique dans plus de 80 pays, un vivier de plus de 10.000 experts, des centaines de références dans des domaine extrêmement variés : d’Ebola aux finances publiques, en passant par le plan climat de l’Ouganda, la logistique des forces de l’ONU au Mali, la lutte contre la piraterie dans le Golfe de Guinée ou la réforme de la protection sociale en Chine.

Cette réforme est une opportunité pour vous : Expertise France vous permettra d’enrichir vos parcours professionnels, avec une palette de métiers et de secteurs qui n’existaient pas jusqu’à présent dans chacune de vos structures séparées. C’est une opportunité aussi pour la France - et c’est dans cet esprit que nous l’avons décidé - parce que notre opérateur aura désormais une capacité de développement sans précédent.

Vous aurez la taille européenne et vous serez le deuxième pilier de la coopération française au côté de l’Agence française pour le développement. Grâce à cette taille critique, appuyée sur une grande compétence, vous allez pouvoir financer une veille, une capacité de montages juridiques, une communication, une stratégie qui, par définition ne pouvait pas exister au même degré auparavant. Cela sera aussi très positif pour nos partenaires, c’est-à-dire, en général, les pays que l’on appelle - d’ailleurs d’une manière inopportune - les pays du Sud et dont certains ne se trouvent pas vraiment au sud. (…) »

Dernière modification : 09/02/2015

Haut de page