La Médaille Fields de mathématiques une fois de plus à un français

A l’occasion du 27ème Congrès International des mathématiciens (International Congress of Mathematicians - ICM), qui s’est tenu du 13 au 21 août 2014 à Séoul, la Médaille Fields (la plus prestigieuse des reconnaissances mathématiques qui s’apparente au prix Nobel) a été remise à quatre mathématiciens.

JPEG - 54.8 ko
La présidente Park Geun-hye et Artur Avila, lauréat de la médaille Fields 2014
(Source : AFP)

Un fois de plus un mathématicien français figure parmi les lauréats. Artur Avila, 35 ans, succède à Cédric Villani médaillé en 2010. Il s’agit de la onzième médaille pour la France qui confirme sa place de leader au côté des Etats-Unis. Artur Avila a obtenu son doctorat (PhD) à 21 ans et a rejoint en 2001, le Collège de France pour un post-doctorat.
En 2008, à seulement 29 ans, il devient le plus jeune directeur de recherche au CNRS et intègre l’Institut de mathématiques de Jussieu-Paris Rive Gauche (CNRS/Université Paris Diderot/UPMC). Il exerce également au Brésil à l’Institut national de mathématiques pures et appliquées de Rio-de-Janeiro (IMPA) qui héberge une Unité Mixte Internationale (UMI) associant le CNRS.

Pour la première fois depuis la création du prix en 1936, une femme figure aussi parmi les quatre lauréats de cette médaille qui est décernée tous les quatre ans. Maryam Mirzakhani, mathématicienne iranienne de 37 ans, professeur à Stanford aux Etats-Unis, est spécialisée en géométrie et dynamique des surfaces. On notera, par ailleurs, que la délégation française représente à elle seule un quart du nombre total des mathématiciennes présentes à Séoul.

Pour compléter la liste, les deux autres mathématiciens récompensés constituent également une première pour leur pays. Manjul Bhargava, professeur à Princeton aux Etats-Unis, est le premier Canadien à remporter le prix ; quant à Martin Hairer, de l’université de Warwick en Grande-Bretagne, il est le premier Autrichien du palmarès.

Dernière modification : 01/09/2014

Haut de page