La Frégate VENDEMIAIRE en escale à Incheon du 29 février au 4 mars 2012

VENDEMIAIRE
La visite de la frégate VENDEMIAIRE à Incheon est la première d’un bâtiment de la marine française en Corée du sud depuis 2 ans. Elle a été l’occasion de réaffirmer l’amitié entre la France et la Corée et la coopération qui existe entre les forces armées et les marines des deux pays.

Pendant son escale à Incheon, les membres de l’équipage du VENDEMIAIRE ont notamment mené des activités conjointes avec la marine coréenne et visité la DMZ.

Le 23 janvier 2012, le VENDEMIAIRE a quitté son part d’attache à Nouméa, en Nouvelle Calédonie, pour une mission en Asie de 115 jours. Après les îles Salomon, Palau, les Philippines et le Japon, la frégate a atteint la Corée du sud à la fin du mois de février. A la suite de son séjour à Incheon, le VENDEMIAIRE devait se rendre successivement en Chine (Qingdao, Hong Kong), au Vietnam, au Cambodge, en Malaisie et en Thaïlande. Sur le chemin du retour, elle s’arrêtera à Timor-Leste et en Papouasie-Nouvelle-Guinée.

Caractéristiques du VENDEMIAIRE :

VENDEMIAIRE

Longueur : 93.50 m
Largeur maximale : 14 m
Tirant d’eau : 4,40 m
Déplacement : 2 900 t. (pleine charge)
Vitesse maximale : 20 nœuds
Autonomie : 50 jours - 10 000 nm à 15 nœuds

115 jours en mer de et retour à Nouméa

Le VENDEMIAIRE est la cinquième unité d’une série de 6 frégates de surveillance de la Marine française.

Ce type de frégates a été conçu pour mener à bien des missions de surveillance et humanitaires loin de la France métropolitaine. Les objectifs en temps de paix sont : la surveillance des territoires outre-mer sous souveraineté française (zones économiques exclusives, protection de la pêche, lutte contre les trafics maritimes) ; la présence en mer avec la capacité de surveiller, renseigner et s’opposer à un contrevenant, mise à terre d’éléments d’intervention (police de la navigation, lutte contre la pollution, actions humanitaires, évacuations de ressortissants français) ; le renforcement des collaborations internationales contre les trafiquants de narcotiques et la piraterie maritime.

Dernière modification : 19/03/2012

Haut de page