L’énergie en Corée du Sud, les grands traits

Consommation d’énergie primaire
243 MTEP en 2009
10ème place mondiale
L’industrie est le premier secteur d’activité consommateur

Sources d’énergie primaires consommées
La Corée n’a pas de ressources naturelles sur son territoire
Le taux de dépendance vis-à-vis de l’extérieur est de 96,4%

Capacité de production d’énergie
Les centrales thermiques restent les installations prépondérantes du dispositif
JPEG

Sources de production d’électricité
La quantité d’électricité produite en 2009 est de 433 604 GWh.
Charbon et nucléaire dominent
Le nucléaire assure une production de fond, stable et continue.
JPEG

La politique énergétique
Le Président LEE Myung Bak a choisi, dès son élection, d’asseoir le développement économique du pays sur la « croissance verte » qui reprend pour le domaine énergétique les objectifs principaux suivants :
- réduction du taux de dépendance pétrolière,
- augmentation des économies d’énergie et de l’efficacité énergétique,
- diminution des rejets de gaz à effet de serre.

L’accroissement de l’utilisation des énergies renouvelables (objectif de 11% de l’énergie consommée en 2030) et la croissance du parc électronucléaire (60% de la production d’électricité visés à cette même échéance) font partie des principales mesures annoncées. La capacité électronucléaire installée devrait donc être doublée en 20 ans et le parc devrait approcher les quarante unités en 2030.
L’éolien, le solaire et les piles à combustibles sont les développements prioritaires. Les évolutions respectives de ces technologies doit faire évoluer le mix "énergies renouvelables" tel que schématisé dans le tableau suivant.
JPEG

On peut retenir, à l’horizon 2030, pour les nouvelles technologies de l’énergie :

- la diminution conséquente de la part occupée par l’utilisation des déchets (de 66 à 33%) et par l’hydroélectrique (de 13 à 4%)
- l’augmentation de la participation de toutes les autres technologies.

Dernière modification : 23/02/2011

Haut de page