KAI et Airbus Helicopters signent un important contrat

Korea Aerospace Industries (KAI) et Airbus Helicopters ont signé lundi en Corée du Sud un contrat portant sur quelque 300 hélicoptères civils et militaires d’une valeur initiale d’au moins 1,5 milliards de dollars américains. L’Ambassadeur de France en Corée, M. Jérôme Pasquier, était présent lors de la signature.

JPEG
Le "Dauphin" d’Airbus Helicopters

"Ce contrat exceptionnel par son ampleur porte sur le développement et la fabrication de 214 hélicoptères militaires d’attaque et une centaine d’appareils civils destinés au marché civil et parapublic coréen comme la sécurité publique, le secours et le sauvetage, la surveillance des lignes électriques etc.", a notamment commenté M. Norbert Ducrot, vice-président d’Airbus Helicopters en Asie du Nord.

L’appel d’offres lancé l’an passé avait mis en concurrence Airbus Helicopters et le groupe italo-britannique AgustaWestland.

L’appareil civil LCH (Light Civil Helicopter) sera développé sur la base de l’EC155 B1 (la toute dernière version du Dauphin) et ne nécessitera pas de nouvelle certification.

Le LCH servira également de base pour le développement par KAI d’un dérivé militaire léger, le LAH (Light Armed Helicopter), qui sera qualifié par l’armée de terre coréenne.

Avec ce contrat, le groupe européen consolide sa présence sur ce marché jugé stratégique en raison d’une importante flotte d’hélicoptères militaires vieillissante. Airbus Helicopters avait déjà remporté en 2005 un contrat en Corée portant alors sur des hélicoptères de transport militaire, déjà en partenariat avec KAI.

Dernière modification : 09/04/2015

Haut de page