Coup de projecteur sur les langues et littératures russes et françaises : n°2, janvier 2012

Coup de projecteur sur les langues et littératures russes et françaises

France-Russie 2012 - JPEG L’Année « France-Russie 2012 : langues et littératures » s’ouvrira le 25 janvier prochain à Moscou et se clôturera en décembre à Paris. Entre-temps, une multitude d’événements sont prévus dans les deux pays avec comme thèmes centraux le livre et les écrivains, la traduction et les actions éducatives à destination de la jeunesse.

En 2010, l’Année France-Russie avait engendré une grande variété de manifestations, autour de la culture mais aussi du commerce, de l’industrie, de l’agriculture, de la science, de l’éducation, du sport... ou de la gastronomie, suscitant un véritable essor des relations franco-russes.

C’est afin de prolonger et d’approfondir ce succès qu’a été imaginée l’Année « France-Russie 2012 : langues et littératures », sur une thématique plus restreinte, avec pour objectif la promotion de la langue et de la littérature des deux pays.

Les œuvres littéraires et leurs auteurs seront les vedettes de prestigieuses manifestations. Moscou sera la ville invitée d’honneur du Salon du Livre de Paris, du 16 au 19 mars 2012 et Saint-Pétersbourg la ville invitée d’honneur du Salon du Livre de Nice, les 8, 9 et 10 juin suivants. De manière réciproque, la France sera invitée d’honneur à la Foire du Livre de Moscou, en septembre prochain et la ville de Nice sera invitée d’honneur à la Foire du Livre de Saint-Pétersbourg.

En décembre 2012, Moscou recevra l’exposition Les 100 ans de Gallimard à l’occasion du salon Non-fiction. Dans le même temps, douze auteurs russes effectueront un Tour de France des écrivains dans douze villes françaises, en partenariat avec la Maison des écrivains. De même, douze écrivains français seront conviés à une traversée de la Russie sur le fleuve Inesseï, de Krasnoïarsk à Igarka.

Les organisateurs attachent une importance particulière à la traduction. La Fabrique des Traducteurs, programme de formation conduit par le Collège international des traducteurs littéraires de la ville d’Arles, proposera une session de formation pour cinq jeunes traducteurs du russe vers le français et pour cinq jeunes traducteurs du français vers le russe, à Arles du 23 avril au 29 juin. Cette formation sera suivie d’un symposium sur la traduction. Parallèlement, un symposium sur la diversité linguistique et les notions de francophonie et de russophilie sera organisé à Moscou. Ce sera l’occasion d’envisager un futur partenariat entre l’Institut de la traduction, que la Russie vient de créer, le Collège International des Traducteurs Littéraires de la ville d’Arles et le Service du Livre et de la Lecture du ministère de la Culture. Dans ce contexte, la remise du prix annuel Russophonie, qui récompense la meilleure traduction en français d’un ouvrage russe, prendra bien sûr un éclat particulier.

Le volet éducatif est quant à lui aussi très étoffé. Les établissements scolaires mettront en effet en place une initiation au théâtre ou à la poésie et organiseront des voyages d’élèves. Plusieurs actions seront menées en Russie pour valoriser la langue et la littérature françaises auprès des jeunes sur les thèmes de la bande dessinée, de la littérature jeunesse, et de la culture avec un Train de l’éducation. En France, la manifestation franco-russe sera présente dans les salons pour lycéens et étudiants sous forme de stands, forums, spectacles…

Dans la continuité du colloque de Moscou en 2010 sur la modernisation des systèmes éducatifs, se dérouleront en France à la Sorbonne en avril 2012 un séminaire et un forum des présidents d’université. D’ores et déjà, les promoteurs de cette Année franco-russe pensent qu’elle favorisera la réalisation de la future Maison de la Russie à la Cité universitaire internationale de Paris et que le volume d’échanges entre étudiants et enseignants devrait s’accroître dans les années à venir.

L’histoire des relations franco-russes fera de son côté l’objet d’un grand colloque, organisé dans le cadre des 9èmes journées de l’Histoire de L’Europe, sur les rapports diplomatiques et culturels entre les deux pays de 1812 à 2012. Une exposition, Les Liens et échanges intellectuels franco-russes, un voyage dans les archives du XXème siècle, se tiendra en conclusion à l’automne à Paris et à Moscou.

Cette Année France-Russie est placée sous le parrainage du chef de l’Administration du président de la Fédération de Russie pour la Coopération culturelle internationale, Sergueï Narychkine et du ministre des Affaires étrangères et europénnes, Alain Juppé. Elle a pour commissaires généraux Xavier Darcos, président de l’Institut français et Mikhaïl Shvydkoyï, représentant spécial de la Fédération de Russie pour la Coopération culturelle internationale. Le Commissariat général français financera les opérations majeures en France ; le Commissariat général russe les opérations majeures en Russie. Un soutien à d’autres opérations sera enfin apporté par le service culturel de l’ambassade de France en Russie et par les agences et services culturels russes en France. Si le programme est encore susceptible d’évoluer, on voit d’ores et déjà qu’il entend associer la dimension ludique et le domaine pédagogique, et lancer une dynamique durable tournée vers l’avenir.

Sylvie Thomas

Dernière modification : 16/01/2012

Haut de page