Coopération culturelle

Les relations culturelles entre la France et la Corée se sont fortement développées au cours des dernières années et ont atteint un fort degré de maturité, comme l’ont prouvé les 150 projets qui se sont déroulés dans tous les domaines à l’occasion de l’Année de la France en Corée, de mars à décembre 2016.

Trois facteurs étroitement liés contribuent à assurer à la France une position relativement solide dans le paysage culturel de la Corée : d’abord, le partage d’une même vision régalienne de la culture, censée jouer à la fois un rôle de cohésion sociale et d’épanouissement individuel, mais aussi de projection de l’image du pays vers l’étranger ; ensuite, l’image positive de la culture française auprès de nombreux Coréens ; enfin, la présence de nombreux professionnels de la culture (programmateurs, directeurs de musées ou de centres d’art, critiques d’art, etc.) formés en France et qui occupent aujourd’hui des postes clés dans l’économie culturelle coréenne.

La coopération culturelle se fait essentiellement par le canal de grands opérateurs coréens (festivals, musées, centres d’art, producteurs indépendants, universités, éditeurs, etc.), souvent très au fait de l’actualité artistique française, que cette Ambassade accompagne et soutient.

Lors de la visite d’Etat en Corée du Président de la République, en novembre 2015, un arrangement administratif entre les deux ministères chargés de la Culture a été signé afin de développer les coopérations au niveau institutionnel. Cet accord doit être mis à profit pour développer des relations pérennes ainsi que des co-réalisations et co-productions, en s’appuyant sur les réseaux développés dans le cadre de l’Année France-Corée.

A l’instar des objectifs de l’Année de la France en Corée, l’accent est mis sur la création contemporaine, les nouveaux talents et les aspects les moins connus de la culture française, en ciblant les jeunes générations en termes de programmation et de communication. Une attention particulière est portée à l’art contemporain, à l’édition littéraire, à la bande dessinée, au jeune public, à l’architecture, à la mode, au design et à la gastronomie.

La priorité de notre coopération culturelle est également de favoriser le débat d’idées et l’influence intellectuelle de la France en Corée, par la mise en place des séminaires et cycles de conférences sur les grandes questions sociétales.

Cette Ambassade a un rôle de :

- de conseil auprès des artistes et professionnels de la culture français qui souhaitent mener un projet en Corée. Il les aide notamment à identifier les partenaires locaux susceptibles de s’intéresser à leur projet ;
- de préparation de programmes de visite, aussi bien pour des professionnels français se rendant en Corée que pour des professionnels coréens se rendant en France ;
- d’accompagnement des compagnies, programmateurs, festivals, biennales, éditeurs et producteurs à l’élaboration de programmations françaises ;
- de gestion de deux programmes d’aide à la publication, le programme franco-coréen Sejong et le programme de l’Institut français à Paris ;
- de veille sur la vie culturelle coréenne.

L’Institut français de Séoul, avec sa médiathèque riche de plus de 20 000 ressources et son prolongement numérique Culturethèque, ainsi que le réseau des sept alliances françaises en Corée contribuent également aux relations culturelles entre la France et la Corée.

Contact

Mme Diane JOSSE, Attachée culturelle, Service de coopération et d’action culturelle - Institut français, Ambassade de France en Corée

Dernière modification : 09/01/2017

Haut de page