Ces sept cracks français "façonnent" la pensée économique du monde

Selon le Fonds monétaire international (FMI), l’auteur du Capital au XXIe siècle, Thomas Piketty, qui s’est rendu à Séoul les 18 et 19 septembre à l’invitation du groupe de presse économique Maeil Business, fait évidemment partie du lot. Mais il est loin d’être le seul Français à briller parmi les cerveaux de l’économie mondiale. Plus d’un tiers des économistes de moins de 45 ans distingués par des chercheurs et des journalistes interrogés par une chercheuse du FMI sont français.

Certains sont déjà des"stars" comme Esther Duflo et Thomas Piketty. Les autres sont peut-être un peu moins dans la lumière, mais leur influence dans le monde des idées n’en serait pas moins forte. En tout, sept jeunes économistes "frenchy" ont été distingués avec 18 autres chercheurs de moins de 45 ans qui, selon le FMI "façonnent la manière dont nous pensons l’économie mondiale".
Ces membres de la "future génération" ("Generation Next") sont listés dans le numéro d’une publication trimestrielle du FMI datée de septembre et déjà parue en ligne. Carmen Rollins, chercheuse travaillant pour l’organisation, a réuni les avis d’économistes internationaux mais aussi de rédacteurs en chef et de lecteurs de la revue à laquelle elle participe (« Finance and Development »).

Outre la dizaine d’Américains (et des bi-nationaux comme Esther Duflo, Franco-américaine), un Argentin, un Russe, un Canadien et un Britannique, cette galerie de grands esprits compte donc une brochette de Français, dont voici la liste exhaustive.

• Ester Duflo (42 ans)
Formée à l’Ecole normale supérieure, cette enseignante du Massachusetts Institute of Technology (MIT) fait partie des conseillers économiques de Barack Obama. Elle est spécialiste du développement.

• Emmanuel Farhi (35 ans)
Professeur d’économie à Harvard, ce normalien titulaire d’un doctorat du MIT étudie notamment l’économie internationale et les finances publiques. Il a reçu plusieurs prix dont celui de la banque de France en 2013.

• Xavier Gabaix (43 ans)
Xavier Gabaix enseigne quant à lui à la New York University (NYU) ; il est spécialiste des rémunérations de patrons d’entreprises et, plus largement adepte des modèles dits « behavioristes » (qui s’appuient sur les comportements).

• Thomas Philippon (40 ans)
Collègue de Xavier Gabais à NYU, Thomas Philippon est l’auteur, entre autres, d’un ouvrage intitulé Le Capitalisme d’héritier : La crise française du travail (Seuil, 2007). Sa thèse ? Des rigidités institutionnelles ou un coût élevé n’expliquent qu’en (faible) partie la crise de l’emploi dans les pays développés en général et en France en particulier. Il faudrait plutôt en rechercher les causes du côté des facteurs socio-culturels, notamment dans une certaine propension à confier la direction des grands groupes et des administrations publiques aux membres d’une caste évoluant en vase clos (!).

• Thomas Piketty (43 ans)
Faut-il encore présenter le nouveau champion français des études économiques ? L’auteur du Capital au XXIe siècle, qui explore le thème des inégalités, à la fois succès de librairie et sujet de controverse a eu droit aux honneurs de la Maison Blanche... et aux railleries de l’agence Bloomberg qui a titré Thomas Piketty est-il vraiment sérieux ?

• Hélène Rey (44 ans)
Professeur à la London School of Economics, Hélène Rey est spécialiste des échanges de capitaux et des systèmes monétaires. Elle est avec Esther Duflo l’autre Française de cette liste, qui compte sept femmes en tout (les autres étant Melissa Dell, Amy Finkelstein, Kristin Forbes, Gita Gopinath, Emi Nafamura).

• Emmanuel Saez (41 ans)
Les cerveaux français s’exportent jusqu’à la côte Ouest des Etats-Unis. Directeur du "Center for Equitable Growth" (centre pour la croissance équitable) à l’université californienne de Berkeley, Emmanuel Saez est diplômé du MIT. Il a collaboré avec Thomas Piketty dans ses recherches sur les inégalités. Il a également abordé le thème du « taux d’imposition optimal ».

Dernière modification : 23/09/2014

Haut de page