Futur-en-Seine : l’avenir du numérique à Paris : N° 24, juin 2013

Paris accueille la 4ème édition d’un festival international tout particulier : Futur-en-Seine. Dédié au numérique, il est devenu la vitrine des objets et des services du futur.

JPEG - 45.4 ko
© Ecole Boulle

Du 13 au 23 juin, designers, industriels, start-up et experts du monde entier ont rendez vous dans la capitale française pour échanger sur les innovations dans le domaine du numérique. Sur les 125 exposants attendus, une douzaine viendra de l’international (Israël, Finlande, Suède, Palestine, Russie, Italie).

« C’est la vitrine de l’innovation numérique, c’est aussi un lieu de rencontres et d’affaires extrêmement fédérateur », comme le souligne Stephane Distinguin, le président de Cap Digital, le pôle de compétitivité de la filière des contenus et services numériques. C’est ce pôle de compétitivité qui est à l’origine, en 2009, de Futur-en-Seine. Il regroupe plus de 620 entreprises dont une vingtaine d’importants groupes industriels, associés à près de 50 établissements publics de recherche ou d’enseignement supérieur. Son objectif est de devenir l’une des références mondiales du secteur du numérique, tant sur le plan industriel que stratégique.

Cette édition, placée sous le signe de l’entreprise, débutera par quatre jours au Village des innovations dans le centre culturel Centquatre à Paris. Dans cet espace de création seront alors exposés des robots, des prototypes, et des ateliers destinés à la conception de projets futuristes. On pourra notamment observer le projet TerraDynamica, issu d’un programme développé par Cap Digital et ADvancity, un pôle de compétitivité consacré aux problématiques urbaines. Ce projet poursuit l’objectif de modéliser l’activité de la cité, ses habitants, ses véhicules, sa circulation, puis de valoriser, organiser et diffuser ces données.

JPEG

Selon le ministère de l’industrie, le marché du numérique en France pesait en 2011 près de 72 milliards d’euros, soit 3,7% du PIB. Le volume d’activité devrait atteindre 5,5% du PIB en 2015. Le numérique s’introduit dans tous les domaines. C’est le cas notamment du monde de la santé qui constitue un axe de développement prioritaire pour les pouvoirs publics français, avec l’éducation, le tourisme ou encore les télécommunications et les médias. Conscient des enjeux économiques et sociétaux, les responsables politiques préconisent notamment de soutenir la formation dans ce domaine.

864 000 emplois en Europe en 2015

Suivant les recommandations du gouvernement et répondant aux préoccupations des responsables européens, Cap Digital s’est notamment fixé des objectifs ambitieux dans le domaine de l’emploi. En début d’année, l’Union européenne a en effet invité les acteurs publics et privés du développement économique de l’espace européen à œuvrer, d’ici 2015, pour la création de 864.000 emplois dans le domaine des nouvelles technologies. C’est dans cette perspective que le Village des innovations du Centquatre propose d’initier les plus jeunes aux technologies et applications numériques.

JPEG Au total, ce sont près de cent manifestations qui sont prévues en région parisienne. Toutes les thématiques liées au développement de la recherche et développement, de la croissance des entreprises ou de la promotion des marchés à l’exportation sont au programme.

En 2012, Futur en Seine avait réuni 10 000 visiteurs au Centquatre et plus de 90 000 au terme de l’opération. Les organisateurs espèrent tirer profit du renom de l’événement et faire encore mieux cette année.

Barbara Leblanc

Le programme :

http://www.futur-en-seine.fr/fens2013/programme/

Dernière modification : 26/06/2013

Haut de page