A la Foire de Paris, les inventeurs s’affrontent au Concours Lépine : N° 18, avril 2013

Du 30 avril au 12 mai 2013, le parc des expositions de Paris accueille la traditionnelle Foire de Paris, un événement hors du commun regroupant des salons destinés à tous les publics mais aussi le fameux Concours Lépine, les Oscars des inventeurs.

JPEG - 13.3 ko
En 2012, la Foire de Paris a accueilli 620000 visiteurs.
© AP Foucha pour Foire de Paris

« Cette manifestation est née il y a 109 ans dans la lignée de l’Exposition Universelle de 1900, elle a pour objectif d’amener au grand public les innovations, les tendances et les curiosités du moment », explique Carine Preterre, directrice de la Foire de Paris. Organisée par la société Comexposium, l’événement a lieu chaque année entre la dernière semaine d’avril et la première semaine de mai.

Des salons immenses et des expositions intrigantes

Forte d’un succès centenaire, la Foire de Paris regroupe, sur un même lieu, une vingtaine de salons répartis dans trois univers : maison et environnement, bien-être et loisirs, et cultures du monde. « On développe aussi un contenu d’animations et de festivités pour les familles » selon la directrice qui évoque pour l’édition 2013 l’exposition « le monde de Chindogu » où seront présentées 200 créations japonaises originales et délurées. Cette année, les visiteurs pourront également apercevoir des sculptures en savon lors du Soap Project, assister à un défilé de robes haute couture en papier hygiénique pour l’exposition « Au fond à droite : porte ouverte sur les toilettes », et goûter du vin de pommes et de l’eau de coco au « Carré des gourmets ».

350 millions d’euros de retombées économiques

Premier événement commercial et festif d’Europe, la Foire de Paris jouit d’une fréquentation toujours très poussée. Elle a accueilli l’année dernière 2000 exposants et 620000 visiteurs. « Dans sa globalité, on estime à 350 millions d’euros les retombées économiques indirectes de l’événement », précise Carine Preterre. Le commerce y est roi : en 2012, neuf visiteurs sur dix ont fait des achats à la Foire pour un panier moyen de 680 euros. Et ce ne sont pas seulement les exposants et les animations qui attirent les visiteurs. Depuis 1929, ce salon accueille le prestigieux Concours Lépine, théâtre de l’affrontement d’inventeurs à l’imagination débordante qui créent les objets de notre futur.

600 inventions ingénieuses tous les ans

Formidable outil économique, cet accélérateur d’innovations a été fondé en 1901 par le préfet de police Louis Lépine. Pour Gérard Dorey, président du Concours : « Nos inventeurs ont créé des choses utiles tous les jours, nous sommes à la base de l’industrialisation de la France ». Seules conditions pour participer : déposer un titre de propriété intellectuel, matérialiser l’innovation par un prototype et louer un stand. Les découvertes sont sélectionnées pour leur ingéniosité et leur viabilité économique. « Au terme du concours, toutes les créations sont primées. Le plus grand prix est celui du président de la République, puis il y a des prix institutionnels et des entreprises, des médailles d’or, d’argent et de bronze, et enfin les médailles décernées par l’Association des Inventeurs et Fabricants Français », selon le président. Pour l’édition 2013, 600 inventeurs sont attendus à Paris dont un tiers d’exposants étrangers.

JPEG - 4.7 ko
Le presse-purée de Jean Mantelet primé en 1931, à l’origine de la marque Moulinex.
© Concours Lépine

Des innovations de renommée mondiale

Contribuant à la croissance du savoir-faire français, le Concours Lépine a révélé des objets qui ont changé notre quotidien comme le stylo à bille (1919), le fer à repasser à vapeur (1921) ou l’aspi-venin (1983). De célèbres enseignes sont issues de ce tremplin économique dont Moulinex qui a été primé en 1931 pour son presse-purée, avant de devenir un groupe d’électroménager puis une marque de la société Seb. Aujourd’hui, ce concours fait émerger des inventions dans les domaines des énergies alternatives, technologies médicales et biotechnologies. Avis aux curieux, Gérard Dorey révèle quelques trouvailles qui participeront au Lépine 2013 : « Cette année, les visiteurs pourront découvrir une cabine autolavante pour nettoyer les chariots de supermarché, une antenne télé transportable qui capte tous les signaux existants et des lunettes intégrant des Led pour lire dans le noir. »

Caroline Jury

Dernière modification : 09/05/2013

Haut de page